rencontre-avignon-2016

« Un ratage complet du ministère » (Joel Lécussan, rencontre Altaïr, Avignon, 15 juillet 2016)

Avignon multiplie les occasions de rencontres professionnelles et politiques. Joel Lécussan et Fred Ortuño, tous deux membres de la CNLII y ont fait un saut, les 15 et 16 juillet derniers, pour, à quelques endroits stratégiques, agiter les enjeux de politique publique portés par les lieux intermédiaires et indépendants, et alerter sur le paradoxe criant – alors qu’est affirmé dans la nouvelle loi LCAP la nécessité de leur soutien et de leur développement -, de voir se refermer (déjà ?) la possibilité d’une réelle prise en compte de ces acteurs, réduits à une liste de 79 « ateliers de fabrique artistique ».

Sur quels critères et pour quels objectifs sont accompagnés ces lieux ?
Quid du groupe de travail sensé travailler à la définition d’un cadre pour répondre justement à cet objectif de politique publique ?

A suivre…

Les « Ateliers de Fabrique Artistique »

Suite à l’inscription d’une ligne budgétaire dédiée aux « lieux intermédiaires » dans le projet de loi de Finances 2016, le Ministère de la Culture et de la Communication a rendu son arbitrage et élaboré une liste de 79 « Ateliers de Fabrique Artistique » qu’il préconise d’accompagner en 2016.

Vous trouverez à ce lien la liste des « Ateliers de Fabrique Artistique » transmise par le Ministère de la Culture.

En réaction à cette liste, la CNLII a rédigé un courrier à l’attention de Madame la Ministre de la Culture et de la Communication.

En effet, la CNLII a souhaité interpeller la Ministre quant au changement de dénomination qui marque une prise de distance avec les travaux menés depuis plus de deux ans et avec les termes retenus dans les mesures issues des Assises de la Jeune Création et dans le projet de loi « Liberté de Création, Architecture et Patrimoine ». Ce changement de dénomination, loin d’être anodin, réduit les lieux intermédiaires et indépendants à la seule dimension de création, invalide ce faisant l’ensemble des intermédiations à l’œuvre au sein de ces lieux et révèle la réticence du Ministère de la Culture à accompagner des structures issues de la société civile.

La CNLII pointe également l’incohérence de l’ensemble des structures soutenues – sans pour autant remettre en question la légitimité à ce qu’elles soient accompagnées – et interroge le Ministère sur les critères qui président à l’accompagnement au titre des « Ateliers de Fabrique Artistique ».

Enfin, la CNLII réitère sa demande de mise en place d’un groupe de travail afin de définir un cadre d’intervention publique à destination des lieux intermédiaires et indépendants qui soit explicite et transparent.

img35

Forum 2016 – Les enregistrements des temps d’échanges pléniers

Un second forum national de la CNLII s’est tenu cette année les 12 et 13 mai, sur 3 sites lyonnais : la SEPR, la Friche Lamartine et le Théâtre des Asphodèles.

Nous vous invitons à (ré)écouter les 3 principaux temps d’échanges pléniers, avant la publication des actes qui seront réalisés et diffusés à la rentrée de septembre.

Suite au forum, la CNLII a également rédigé ce communiqué :
Communiqué de la CNLII suite au 2ème Forum national des lieux intermédiaires et indépendants


Ce temps d’ouverture et de présentation s’appuie sur ce document (historique temporaire) que vous pouvez afficher directement dans votre navigateur.

forum-cnlii-ateliers

Communiqué de la CNLII suite au 2ème Forum national des lieux intermédiaires et indépendants

Le deuxième Forum national des lieux intermédiaires et indépendants a réuni à Lyon, les 12 et 13 mai derniers, les représentants de plus d’une centaine de lieux et de réseaux du territoire national à l’initiative de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants (CNLII), créée à l’occasion de leur 1er forum en 2014 à Mantes-la-Jolie.

Sous le signe des Communs – et avec la présence active de représentants de collectivités territoriales et de l’Etat – les acteurs du forum ont débattu des pratiques collectives et coopératives initiées dans leurs lieux et des enjeux artistiques, culturels, sociaux et démocratiques qui les traversent.

Ces deux jours d’interconnaissance, de questionnements et de partage des enjeux politiques d’actualité, ont témoigné de la vitalité des projets portés par les lieux intermédiaires et indépendants à l’échelle nationale et de leur volonté de les penser collectivement.

Les participants réaffirment à l’occasion de leur second forum national la nécessité d’œuvrer à travers la CNLII, à la consolidation et à la reconnaissance de la place de leurs initiatives dans le développement des politiques culturelles aux différents niveaux de collectivités publiques.

Ils réaffirment leur volonté de poursuivre la constitution de réseaux à l’échelle régionale notamment, en s’appuyant sur la charte de la CNLII exposant les valeurs et fondamentaux communs aux lieux intermédiaires et indépendants.

Ils confirment la CNLII dans son rôle de représentation et saluent son action dans la prise en compte des lieux intermédiaires et indépendants dans un ensemble de lois et de politiques publiques (loi NOTRe, projet de loi LCAP, Assises de la Jeune Création, etc.) tout autant que dans l’évolution positive de l’état d’esprit de nombreuses collectivités territoriales à leur endroit.

La Coordination Nationale prend acte de l’avancée que représente la prise en considération des lieux intermédiaires et indépendants par le Ministère de la Culture et de la Communication, qui se concrétise notamment par la création d’une ligne budgétaire dédiée dans la loi de finances 2016. Elle y voit le signe d’une première reconnaissance des actions d’intérêt général dont ils sont porteurs, réaffirmée à l’occasion du forum par Bertrand Munin, représentant de la DGCA.

La CNLII constate cependant le caractère symbolique du budget dédié – sans commune mesure avec l’influence artistique et culturelle des lieux intermédiaires et indépendants sur le territoire national – tout autant que l’opacité avec laquelle œuvre le Ministère de la Culture dans la mise en place de cette mesure
nouvelle.

Elle réaffirme sa volonté de voir mise en place une politique publique de soutien aux lieux intermédiaires et indépendants qui soit ambitieuse, transparente et définie en concertation avec les acteurs. C’est dans cette perspective que la CNLII prendra part au groupe de travail mis en place par la DGCA en vue de la définition d’un cadre d’intervention du Ministère de la Culture et de la Communication auprès des lieux intermédiaires et indépendants.

Enfin, soucieux d’inscrire leur action dans une logique transversale et une dynamique de convergence, les participants au deuxième forum national confirment l’inscription de la CNLII dans une dynamique de recherche de synergies avec les mouvements issus de la société civile qui défendent les valeurs de solidarité, de partage et d’émancipation citoyenne, qui sont notamment exposées dans la charte. Ils affirment à cet égard le complet soutien de la CNLII aux mouvements Nuit Debout.

Communiqué de la CNLII suite au 2ème Forum National des lieux intermédiaires et indépendants (12 et 13 mai 2016)

Forum CNLII, document ressource

Enjeux et actualité des lieux intermédiaires et indépendants

A l’occasion du 2ème Forum national des lieux intermédiaires et indépendants qui s’est tenu à Lyon les 12 et 13 mai 2016, nous avons fait le point sur les travaux portés au sein du Copil (comité du pilotage) depuis 2 ans.

Ce document à consulter en ligne reprend quelques uns de ces grands chapitres : (cliquez sur l’image ci-dessous)

medium-cnlii

[Actu] La loi LCAP en discussion (2ème lecture) à l’Assemblée Nationale